Voisins d'énergie-Energieburen

DES VOISINS QUI PARTAGENT LEUR ÉNERGIE

Ce projet, mené par Innoviris, une agence de la Région Bruxelloise, concerne la manière dont nous pouvons améliorer notre utilisation de l’électricité dans le Coin du Balai.

 

Il comporte plusieurs volets.

 

-créer un réseau entre les maisons qui ont des panneaux photovoltaïques sur leur toit et leurs voisins afin que l’électricité produite pendant la journée puisse être utilisée localement sans la transporter sur le réseau. Cela réduit les pertes dues au transport et donne au quartier un début d’autonomie énergétique. Cela aura aussi un petit avantage financier, vu que ça évitera les frais de transport sur le réseau. Pour partager cette électricité locale, une priorité sera donnée aux ménages les plus faibles de notre quartier, par exemple le home pour handicapés de la chaussée de la Hulpe, les logements du CPAS, etc. Brugel, le régulateur de l’énergie à Bruxelles avec Sibelga, le transporteur de cette électricité, proposent de mener quelques expériences dans l’agglomération.

Et c’est dans le cadre du projet Voisins d’énergie, nous aurons la possibilité de participer à une telle expérience.

 

Dans un premier temps, Sibelga nous propose de mener cette expérience dans la zone couvrant les 340 maisons qui sont reliées à la cabine qui se trouve près de l’église.

Cette zone couvre :

- la chaussée de la Hulpe, côté Sud, vers l’avenue de la Foresterie, depuis le Kattenberg jusqu’à la rue du Triage

- la chaussée de la Hulpe, côté Nord, vers la rue de la Sapinière, depuis la rue Auguste Beernaert jusqu’au bois

- la rue Auguste Beernaert

- la rue Eigenhuis et le chemin de la Citadelle

- la place Rik Wouters

- la rue de la Sapinière

- la rue du Triage

Nous espérons pouvoir étendre ce projet prochainement à tout le Coin du Balai.

 

-comprendre mieux comment agir sur notre consommation d’électricité. A partir de la cabine située près de l’église, nous demanderons à Sibelga de pouvoir lire en temps réel la consommation d’électricité de la zone concernée. Nous organiserons des actions d’économies ponctuelles avec un maximum de participants et pourrons lire l’effet sur la consommation totale de cette zone. Ceci dans le but de voir ce qui influe réellement notre consommation et de pouvoir changer nos habitudes en conséquence.

 

-introduire d’abord une et ensuite plusieurs voitures électriques partagées. Nous savons tous que notre manière de nous déplacer n’est pas soutenable mais nous sommes presque tous attachés à notre voiture individuelle, même si beaucoup commencent à l’utiliser moins souvent en privilégiant le vélo ou les transports en commun. Notre proposition est de faire un grand pas en tentant l’expérience d’une voiture partagée qui appartiendra à un noyau de base de trois à cinq personnes et pourra être empruntée par un groupe plus large. Une nouvelle voiture électrique, la Sono Sion, a retenu notre attention. Elle a la caractéristique d’avoir en plus de ses batteries classiques, une couverture de cellules photovoltaïques intégrées à la carrosserie, qui lui ajoutent, sous nos latitudes, une autonomie d’une trentaine de km par jour, suffisant pour quelques parcours urbains.

 

La première activité à mener pour ce projet est de faire un inventaire des maisons de la zone décrite ci-dessus qui ont des panneaux photovoltaïques sur leur toit, d’en connaître la puissance en kW crête et la production en kWh. Nous allons contacter d’ici là mi février les personnes dont nous avons observé (via les photos du site Brugis.be) qu’ils ont des panneaux PV sur leur toit.

Et via un toutes boîtes, les valves, les mails et le site internet Coindubalai.be nous demanderons ensuite à tous ceux qui ont des panneaux photovoltaïques mais aussi à ceux qui n’en ont pas s’ils désirent participer au projet. Une réunion réunira prochainement toutes les personnes intéressées.

 

Geneviève de Crombrugghe, genevievedec@gmail.com, 0473.52.08.02

Les points verts indiquent les maisons qui sont reliées à la cabine électrique près de l’église.