Voisins d'énergie-Energieburen

DES VOISINS QUI PARTAGENT LEUR ÉNERGIE

invitation

Nouvelle phase : Réunion publique le 14/12/2021

21 mars 2021 :

Nouvelle phase du projet Voisins d’énergie : les Flukso

 

Ce projet initié par Innoviris (Région Bruxelloise) part du constat que la « transition énergétique » est fondamentalement sociale et politique. Par une recherche action participative, ce projet veut éclairer la question : comment des citoyens peuvent-ils s’organiser en communautés d’énergie pour s’approprier la question énergétique et augmenter leur capacité d’agir dans le paysage énergétique bruxellois.

 

Six quartiers, parmi eux le Coin du Balai, ont été sélectionnés pour participer à ce projet fin 2019. Notre coach dans ce projet est une équipe de l’ULB dirigée par Grégoire Wallenborn. Le responsable des Flukso pour notre quartier est Frédéric Klopfert.

 Notre première activité a été de faire un inventaire de la production photovoltaïque du quartier. Ce travail fait au printemps 2020 dans les conditions difficiles du Covid,  qui ne facilitaient pas le dialogue avec les habitants et interdisaient les réunions physiques. Environ 40 maisons ont été recensées, qui avaient alors une puissance totale installée d’environ 100 KW crête. Ceci représente une production annuelle de plus de 100.000 KWH, soit environ 5% de la consommation électrique totale du quartier. Depuis lors, plusieurs nouvelles installations photovoltaïques se sont ajoutées, peut-être en partie grâce à l’intérêt pour les énergies renouvelables semé par le projet !

 

La nouvelle phase du projet couvre  dans un premier temps une partie seulement du Coin du Balai, les maisons reliées à la cabine basse tension qui se trouve dans le bas de la rue du Rouge-gorge. Ce sont environ 250 maisons indiquées d’un point vert sur la carte ci-jointe.  C’est pour cette cabine que Sibelga a marqué son accord pour y installer un compteur de passage. Si tout se passe bien, les autres cabines du quartier devraient suivre et dès lors permettre d’étendre le projet à l’ensemble du Coin du Balai.

 

Cette phase vise une meilleure connaissance et une gestion plus économe de la consommation ainsi que de la production locale d’électricité. Pour cela, le projet nous propose de placer environ entre 35 Flukso dans des maisons de ce sous quartier (le nombre exact dépendra des demandes des autres quartiers participant à ce projet). Un Flukso est un petit appareil, 12 cm sur 8 cm et 3 cm d’épaisseur, qui enregistre en permanence la consommation de la maison et le cas échéant la production et l’autoconsommation photovoltaïque. Pour le moment, les Flukso sont en phase test et viennent d’être installés dans une dizaine de maisons.

Il y aura donc prochainement une vingtaine de Flukso disponibles pour les ménages de ce sous-quartier. Nous recherchons des ménages divers, composés d’une personne seule, des couples sans enfant et des familles avec un ou plusieurs enfants, des personnes ayant une voiture électrique, bref un échantillon des différents types de ménages qui habitent notre quartier.

 

Les conditions pour le placement des ces fluxmètres sont les suivantes :

  • Donner une photo des compteurs électriques de la maison (pour voir s’il y a la place d’y mettre le fluxmètre)

  • Disposer d’une prise de courant à proximité

  • Avoir accès à l’Internet près de l’appareil, soit par ethernet (câble), soit par le réseau wifi.

  • Accepter la transmission des données du fluxmètre vers l’ULB et signer l’accord d’installation ci-joint.

Pour cette phase, nous sélectionnerons les maisons ayant un compteur monophasé, car il est beaucoup plus simple d’y installer un Flukso que sur un compteur triphasé.

 

Ces fluxmètres ainsi que leur installation sont entièrement pris en charge par le projet. C’est donc gratuit pour les participants.

 

Ces fluxmètres permettront de cibler les appareils très consommateurs d’électricité et d’adapter les habitudes des ménages à une utilisation plus économe. Pour les maisons avec panneaux photovoltaïques, ils permettront une meilleure adéquation de l’utilisation de électricité à la production de cette énergie. Quant à l’électricité injectée sur le réseau, pour le moment avec une compensation minime, on tentera de pouvoir la garder dans le quartier et de la diriger vers des besoins sociaux comme l’institution des Bolets ou celle du CPAS, par exemple.

 

Dès que les personnes ayant reçu en prêt un fluxmètre maîtriseront bien son utilisation, nous pourrons décider ensemble des modalités pratiques que nous mettrons en place pour mener à bien nos expérimentations qui seront orientées vers d’une part une gestion plus économe de nos besoins et d’autre part, notre capacité de réaction à une situation de détresse énergétique. Nous espérons que nous apprendrons à éviter ainsi les risques de black-out par nos comportements vertueux. Peut-être que nos expérimentations réussies auront valeur d’exemple, se diffuseront plus largement et permettront de rendre les nouvelles centrales à gaz inutiles.

 

Si vous désirez participer au projet, écrivez-nous un mail et nous reprendrons contact avec vous pour organiser l’installation du Flukso.

Nous espérons que vous serez nombreux à poursuivre ce projet avec nous.

 

Geneviève                                          David                                           Claude

         genevievedec@gmail.com             martens1705@gmail.com          clauderener02@gmail.com  

En annexe

  • Mesurer sa consommation et production électrique.

C’est une description détaillée du Flukso et de son fonctionnement.

  • Accord d’installation d’un compteur Flukso

C’est le document que vous devrez signer lors de l’installation du Flukso.

 

Le 29 mars 2021